Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 16:04
° DIAGONALE-DES-FOUS-2015 : les petits récits plein d'émotion de Didier Pleuchot, François Meunier, Pierre Hay et Philippe Morin

Didier Pleuchot

Quelle belle aventure ce grand Raid, participer a cette course vous donne des frissons. De l'attente au sas jusqu'au départ une tension monte, vient ensuite cette folie ou vous êtes applaudis comme des dieux car il faut savoir que le grand Raid est une institution. A 21h45 les organisateurs décident de retirer les barrières, ça sent bon, il ne reste plus que15m avant le grand rush. Nous sommes pas trop mal places quand vint le moment temps attendu. Pour passer Domaine Vidot sans bouchon il faut courir entre 9 et10 km/h chose que je fais sans difficulté tellement le public vous portent.
La première nuit est tranquille, l'euphorie me fait oublier Piton sec et Piton Textor.Au matin la réalité de la course me rattrape avec Mare a boue mais surtout Mare a Joseph dur dur heureusement le lever de soleil sur le Piton des neiges est féerique . Et me voici a Cilaos plus tôt que prévu il était 10h35 génial je vais pouvoir prendre ma petite douche ,manger et me brosser les dents le minimum syndical, je rencontre Christophe Maree quel champion 40h a l'arrivée ca se voyais il était bien dans sa course félicitation a lui. En sortant de Cilaos 45 minutes plus tard j'aperçois Catherine, Christelle Gérard et Didier leur soutiens me réjouis et me donne des ailes pour attaquer la montée du Taibit. Heureusement ,15 jours avant Kiki nous fait découvrir tout cela et je peux dire que ca aide. Et voila je rentre dans Mafate l'enfer un faux pas et c'est la chute alors je décide de dormir a Marla 35 minutes. La seconde nuit se passe pas trop mal le seul souci c'est que je ne peux plus rien avaler. A Grand place les bas un bénévole me conseil de prendre un médoc et du potage c'est le seul aliment qui passe jusqu' 'au Maido complique pour emmagasiner de jus mais je sors de Mafate cela me réconfort .Il est 7h30 je reprend un potage me fait masser et me glisse dans le maillot finischer car la une seul chose me guide ne pas passer une 3eme nuit dehors. Je repart de Maido vers 8h, dans la descente sur sans souci, je relève un peu car l'estomac me rappelle qu'il est vide j'arrive a l'école ou je peux de nouveau manger cela fait du bien, il fait très tres chaud et les dernières difficultés arrivent. A la Possession une envie de glace vanille me prend ,je décide de m'arrêter avant le chemin des Anglais ,encourager par les clients qui me laisse leur place je commande un pot avec 2 énormes boules vanille (1€80)le bonheur. Applaudis par tous je reprend la montée, objectif arriver avant 23h cela fera moins de 50h. Il me restera un grand périple c'est la descente du Colorado car il pleut depuis G Chaloupe quelle galère 2h au lieu de1h la valse des traileurs une nouvelle comédie musicale. Enfin stade la Redoute je le tiens mon ultra 48h22m. Un grand merci a mon épouse pour sa patience et son aide logistique et son amour. Ce Grand Raid je lui dédie. Un grand merci a ma petite sœur pour tous les messages de soutien cela fait du bien et je n'oublie pas mes enfants avec qui je l'espère partager des moments identiques. Mais sans Christian Baigue cette aventure n'aurai peut être pas pu etre vécue car il vous transmet sa passion aussi simplement que le rêve devient réalité .Bizous a vous tous.

° DIAGONALE-DES-FOUS-2015 : les petits récits plein d'émotion de Didier Pleuchot, François Meunier, Pierre Hay et Philippe Morin

François Meunier

Le long CR de ma longue Diago
Saint-Denis, stade de La Redoute, dimanche 25 octobre 2015, 9h 52mn 54s. Quel bonheur d’arriver au stade de La Redoute à Saint Denis, main dans la main avec les copains ! je pousse mon cri de guerre, je plaisante, je suis fier, j’ai réussi, enfin !
j’ai conjuré le sort, je suis capable de faire un ultra, et quel ultra ! la diago !
je ne savais plus, n’y croyais plus, n'espérais plus.

Flo crie aussi, elle exulte, j’aurai voulu passer la ligne d’arrivée main dans la main avec elle !
Pour l'associer pleinement, pour lui permettre d’achever elle aussi l’inachevé comme j’ai réussi à le faire, grâce à elle, pour elle.
Mais c'est trop tard, c'est déjà fini,
Cette diago 2015, ce n’est pourtant pas la mienne, c’est la nôtre, c'est la sienne.....
La suite :
http://madiagonaleduflou.blogspot.fr/…/saint-denis-de-la-re…

° DIAGONALE-DES-FOUS-2015 : les petits récits plein d'émotion de Didier Pleuchot, François Meunier, Pierre Hay et Philippe Morin

Pierre Hay

Merci à tous pour vos encouragements et soutiens. Voici mon compte rendu pour cette diago 2015.

Je l'ai dit cent fois pendant le grand raid :"c'est mon dernier ultra; j'arrête les conneries et je m'entraine une fois l'année pour les 10km de Jardres" (Y a quand même un jambon à gagner !).
Ma 3eme diago fut certainement mon plus dur ultra depuis mon 1er en 2009. Je suis arrivé avec moins d'entraînement et tout autant d'envie; l'UTMB 2 mois avant m'avait un peu fatigué et j'avais senti plus le besoin de me reposer que de m'entraîner. Mais ce fut aussi le plus intense émotionnellement. Courir en retrouvant les copains, finir avec 4 d'entre eux, que du bonheur ! La solidarité et l'amitié transpirent autant que les coureurs dans la fraîcheur du Textor ou la canicule du Maïdo.
Je ne vais pas vous raconter ma course en entier mais certains moments. Avant le départ je cherche les copains du club et je tombe sur les potes de Mayotte. Heureux de les trouver mais ils m'apprennent que Sébastien est forfait pour blessure; j'aurais aimé l'embrasser avant qu'il parte fournir les rangs du Top 100. On démarre sous une petite pluie et j'essaie d'aller assez vite car je sais qu'il y a le goulot d'étranglement après le domaine Vidot. J' y suis dans les 1000 ème (ce qui pour moi est rapide) et je ne perd que 3/4 d'heure alors que mon ami Poum y laissera 3h pour un km.
Surprise au Piton Textor où je vois arrivé Yannick qui est parti lentement; d'habitude il fait 15km quand j'en fait 10, il faisait souvent des allers retours pour me récupérer dans nos sorties longues à Mayotte. Je ne le reverrai plus et lui a été très courageux de finir quelques heures avant moi avec une jambe blessée pendant 100 km ! C'est aussi au Textor que je retrouve Benoit, Phiphi, Jacky..
Avec Benoit on ne va plus guère se quitter jusqu'au bout, comme à l'UTMB, 2 mois avant. J'arrive ensuite à Cilaos, à peine 1h de plus qu'il y a 2 ans. J'y retrouve Josian, qui s'est ménagé (lui aussi faisait les 15km et moi 10 à Mayotte) mais aussi Francesco qui hélas doit abandonner. On repart à 3 avec Benoit et Captain Jacky sous les encouragements de Vero, Béné, Flo, Patrick...
Longue, la traversée jusqu'à Marla, la montée au col des Boeufs qui dans nos souvenirs n'était qu'une formalité mais qui s'est avérée épuisante (on nous a surement changé l'itinéraire). Enfin arrivée vers Ilet à Bourse aux environs de 2h du mat où on dort un peu quand Benoit a retrouvé son coin sympa pour dormir. Et après au ravito, JP nous rejoint ! Quelle surprise et sa revanche est prête au JP car c'est là qu'il avait été éliminé bêtement il y a 2 ans. Mais on l'apprendra plus tard, c'est aussi là que Phiphi s'est fait éliminé cette année. Après ce sera une longue suite de courses (plutôt de marches) entre deux étapes et un repos qui augmente de plus en plus à chaque ravito; quand je me suis réveillé à Roche Plate, une jeune traileuse m'a dit que j'avais bien ronflé.
L'épuisement en haut du Maïdo ! Avec ses 1000m de dénivelé en plein cagnard, en haut Patrick a eu peur de mon visage pâle en me voyant. La descente de 1km vers Tête dure a été la plus longue de ma vie alors qu'il n'y a aucune difficulté. Je me suis endormi aussitôt pour me réveiller 1heure après et voir mes 3 potes se ravitailler et en prime François qui venait juste d'arriver. On repart à 4 et une heure après, un coureur me double en sifflotant; François ! En super forme, il a du mettre du houblon dans son eau..On a continué à 5 jusqu'au bout; à la Possession mon ami Laurent nous a rejoint et accompagné jusqu'à la Redoute; il a vraiment été très patient !
Et le bonheur à l'arrivée.. François a commencé des cris de joie à mi descente du Colorado, j'etais encore trop crispé pour me libérer. Et puis, cette arrivée, Fantastique ! A 5 ensemble, nos femmes, nos amis sont tous là... La bière aussi, même à 10h du matin! Elle est si méritée....
Quelques regrets, l'abandon ou la mise hors courses de mes amis Poum, Phiphi, Alain et Francesco; mais aussi de pas avoir vu mes amis finishers plus rapides, Didier, Willi et Brice avec qui j'espère un bon arrosage prochainement.
Et un grand bravo à Wilfried, qui est venu à notre arrivée alors que lui avait fini quelques heures avant dans un super temps !
Bravo aussi à Catherine et Christelle, accompagnées de Gégé et Didier pour leur magnifique Bourbon, un gros bisou à Sandrine qui a été hospitalisée suite à une chute dans ce Bourbon.
Enfin, gros merci à coach KIKI, 2eme V3 sur la Mascareigne; avec lui j'ai beaucoup appris.
J'ai fait le doublé UTMB, Diago; c'est un truc qui me paraissait complètement barré, quand j'avais appris que Xavier le faisait en 2012. On doit l'être un peu barré avec Benoit qui malgré ses 4 ans de cours de math avec moi, va finir par passer plus de temps avec moi sur les trails que le total des heures subies au lycée.
Bon, donc c'est promis, le dimanche 13 décembre, je serai à Jardres pour les 10 km; après c'est terminé....

Enfin.... peut-être en Andorre en juillet 2016.. et la Diago en 2017.... Peut-etre

° DIAGONALE-DES-FOUS-2015 : les petits récits plein d'émotion de Didier Pleuchot, François Meunier, Pierre Hay et Philippe Morin

Philippe Morin

L avantage d être hors course le premier c est que j'ai le temps de publier. Tout va bien à part des douleurs des tendons d Achille. Après un début de course jusqu'à Cilaos très rapide peut être trop rapide pour moi (3h d avance sur la barrière horaire) sous la gouverne du captain Jacky, je n avais plus envie de continuer (trop de fatigue, manque de sommeil). Lilou qui est là me conseille de me faire masser les talons qui sont très douloureux et me gênent dans les montées et de dormir un peu. Le kiné me dit que j ai les tendons d Achille enflammés mais cela est supportable pour moi. Une heure de sommeil me remet les idées en place et je décide de continuer. A ce moment là j'ai 1h d avance sur la barrière. J arrive à marla (+9km) toujours avec 1h d avance et comme mes hallucinations commencent je décide de m allonger 1/2 h. J arrive à sentier scout (+10km) à 2h30 et commets l erreur dans la lecture des barrières pour moi la prochaine est à 5h30 au lieu de 5h15 (erreur fatale d 1/4h). Il faut donc que je fasse 7,3 km en 3h tout en sachant que je m interdit de courir la nuit n étant pas trop doué avec mes pieds et que le chemin à ce moment là est souvent à flan de montagne donc très dangereux pour moi. Je mettrais exactement 2h58 pour faire la distance mais avec mon erreur de lecture je serai stoppé par l organisation pour 13', tant pis... Le plus drôle dans tout cela l organisation me dit que pour sortir de Mafate il faudra faire une marche de 4h !!! sans aucune aide et par 35 degrés. La solution aurait peut être été de me laisser continuer sur le parcours afin de bénéficier des ravitaillements. Mais bon c'est le jeu. Voilà ! Retour à la maison après 96 km et environ 30h (plus de montre). La diagonale ne figurera pas dans mon palmarès... Un grand merci à tous ceux qui ont consacré du temps à me suivre les copains, les amis et plus particulièrement Flo (elle comprendra) mes 4 enfants et leurs conjoints, mes petits enfants qui sont encore petits et qui ne comprennent pas encore qui c est ce papy à moitié fou, et surtout à mon amour Lilou qui a su me booster, me soutenir, que ferais-je sans elle ?

Repost 0
13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 17:35

L'OBJECTIF 2015 : LA MASCAREIGNES

202ème sur 1800 et 2ème V3 sur 28

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Etre "Finisher" de cette Mascareignes avec ses 65km et 3700m de dénivelé positifs, juste un an après l'opération des deux genoux me paraissait utopique il y a quelques mois encore, suite à une saison bien compliquée ! C'était pourtant mon objectif 2015

Petit objectif ; Peut être ! La petite course du Grand Raid de la Réunion !!! Il y avait de quoi se moquer et certains ne manquèrent pas de le faire, même encore au lendemain de l'épreuve !

Et pourtant, après avoir bouclé entre autres, un Mds, 2 Utmb et 4 Diagonales, venir à bout de la Mascareignes, si petite soit elle avec un podium à la clef était une grande victoire pour moi et l'aboutissement de cette saison.

UNE SAISON CHAOTIQUE

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

La galère pour boucler la 2ème partie des 65km du Trail des 6 Burons, début septembre n'était pas pour me rassurer , d'autant plus qu'avec la même distance et pratiquement le double de dénivelé, les sentiers Réunionnais sont Hyper techniques !

Après 10 mois d'interruption et 3 mois après la 2ème opèration, je repartais de zéro lorsque lors d'une promenade à la Réunion en janvier dernier , je me mis dans la tête de reprendre le footing! Je fus vite ramené à la raison ! Après 20m la douleur me stoppait net et je rentrais désespéré. Néanmoins je ne m'avouais pas vaincu et 2 jours après, malgré la douleur j'atteignais 100m ! La semaine suivante le km était atteint ; une victoire !!!

De retour en métropole mi janvier , je parcourais péniblement 2 puis 3 km et quelques côtes en marchant jusqu'au jour où le retour de la douleur me stoppait à nouveau . Le VTT en accompagnement des copains me permit de m'entretenir quelques semaines avant de reprendre à nouveau .

Petit à petit, en février, j'arrivais à allonger les distances en alternant les séances courses à pied avec des sorties vélo, notamment en compagnie des amis Florence et François qui me conseillaient dans cette discipline qui n'est visiblement pas ma tasse de thé !!!

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Mars arrive et je décide de relever le défi de participer sur 23km au Trail des Piqueurs. La plupart des copains participent aux 45km, mais je veux rester prudent. Je manque d'endurance mais termine la course dans d'assez bonnes conditions avec le luxe de la 3ème marche du podium V3.

S'enchainent ensuite une période de rechutes et de reprises jusqu'à la participation en mai à l'Euskal Trail au Pays Basque en duo avec l'ami François Meunier ! 40km deux jours de suite ,Tiendrai-je les 2 étapes ? Deux jours avec le froid et la pluie ; Que ce fut dur , mais quel travail mental ; Par contre, peu de douleurs et une belle aventure avec François !

En juin, alors que les copains en préparation de la Diago participent aux 105km de l'UTPMA, je ne cède pas aux sirènes de la tentation et ne participe qu'aux 49km du Marathon de La Jordanne lors de la même organisation en compagnie d'Olivier Gilardin ! Bien m'en a pris, car malgré une belle course et un nouveau podium, les derniers kms furent fastidieux !

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Quinze jours plus tard ; Grosse inflammation des genoux après avoir forcé en bricolant !!! La poisse , d'autant plus que je dois organiser le stage club du Sancy début août ! Je ne laisser tomber les copains ! Piqure de cortisone pour me soulager le temps d'honorer mon engagement, en attendant les infiltrations de gel qui devraient colmater le cartilage abimé ! Le stage se passe finalement bien et s'ensuivent les infiltrations de gel, chaque lundi pendant 3 semaines. Je ne peux donc courir qu'en fin de semaine !!!

5 entraînements en 3 semaines en pleine préparation du Trail des 6 Burons, je ne risque pas le surentraînement !!! Bien entendu, à partir de la mi course ce fut la galère, le contraire m'eut étonné. Maigre consolation, une petite 3ème place du podium et surtout une certaine appréhension pour ce qui m'attendait sur la Mascareignes !

LA MASCAREIGNES : AVANT COURSE

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

La veille de mon départ pour la Réunion, une victoire en V3 sur les 15km des Foulées de l'Espoir après une lutte acharnée me permit de tester ma combativité, ce qui me rassura quelque peu !

Quelques très brèves sorties en attendant l'arrivée des copains devaient me permettre de renouer avec la technicité des sentiers réunionnais que j'apprécie particulièrement, y étant très à l'aise.

Après 3 jours de rando dans le Cirque de Mafate avec mon vieux complice Gérard Racinne et les amis Florence et François Meunier, j'avais retrouvé mes réflexes et mes aptitudes en descentes.

Malheureusement, il n'en fut pas de même pour Florence, pour qui les genoux avaient enflé à nouveau. J'espère pour elle que ce ne sera que passager !

2 autres jours de reconnaissances dans Mafate avec une vingtaine de copains Poitevins, principalement de l'EPA, suivis d'une autre sortie achevèrent de m'assurer d'une bonne remise en forme. Il ne me restait plus qu'à attendre la course avec un double objectif ! Titiller le podium et tenter de remporter le challenge lancé avec mon gendre "Clément Dominget"

Malgré son manque d'entraînement, après quelques petites joutes sur les sentiers, il m'avait fait forte impression lors des 2 jours de reco ! S'il arrivait à tenir la distance , j'aurais vraiment du mal !!! La seule chance pour moi serait qu'il parte un peu vite ! Ce qu'il devait faire !!!

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

LA COURSE :

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Après 3 petites heures de sommeil au Gîte "La Mendoze" à Hell-Bourg ; lever à 23h30 pour rejoindre Gand Ilet (Cirque de Salazie) que nous atteignons en 40' !

Contrôle des sacs, sans problème, puis c'est parti pour l'attente jusqu'au départ. J'en profite pour prendre mon gâteau sport avec un verre de thé, puis je m'assois à terre avec Clément à proximité de la ligne .

A 3heures, le départ est donné ! Surprise ! Alors qu'au vu du profil je m'attendais à 5km plus ou moins plats avant d'attaquer le sentier , c'est parti pour au moins 2km en montée sur route ! Alors que Clément s'échappe sur les chapeaux de roues, j'ai du mal à prendre le rythme; Pourtant, j'essaye de ne pas perdre de temps afin de ne pas bouchonner au 1er passage de ravine ! Ca passe mais je mets au moins 20' avant d'éprouver quelques sensations et trouver le bon tempo ! La montée de Grand Sable est rude ! Jusqu'à "La Plaine des Merles" je ne connais pas le circuit et cette ascension de près de 1000m de D+ me paraît longue et j'essaye de limiter la casse.

A partir du sommet, je connais et je suis plus à l'aise. J'avale sans problème les 2km qui nous relient au Sentier Scout que j'atteins à la 280ème place ! Je suis loin! Je ne le sais pas mais Clément a pointé une douzaine de minutes plus tôt à la 110ème place.

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

J'attendais ce Sentier Scout pour vraiment lancer la machine. Descendre près de 800m en 7km était parfait pour moi ! Presqu'euphorique, je dévale ce sentier bien connu, doublant une cinquantaine de concurrents jusqu'à l'instant fatal ! Tout va très vite , j'accroche une racine, je bascule en dehors du sentier entre les choucas et les filaos, glisse sur les aiguilles et ne peut m'arrêter ! 10m en contrebas, j'agrippe enfin des feuilles de choucas pour stopper ma glissade ! Mon sac est sans dessus dessous ! je récupère le tout et tente de remonter mais je glisse !

Heureusement plusieurs Trailers, témoins de ma chute spectaculaire, mais heureusement sans gravité s'étaient arrêtés ! Ils me remontèrent sur le sentier en m'assurant leur avoir causé une belle frayeur !

Encore abasourdi je repris la course assez prudemment pendant quelques minutes ! Je passais Ilet à malheur comme dans un songe avant de remonter sur le très joli Ilet d' Aurère où l'on me proposait d'aller voir un médecin ! La nouvelle de l'incident m'avait précédé et à moitié hirsute, couvert de poussière, nul doute que je devais en être la victime !

Négligeant la proposition, je refais le plein d'eau, prends un verre de coca sel, 2 tucs et repars aussitôt ; Assez perdu de temps et sans doute pas mal de places !

Une dizaine de minutes plus tard, alors que j'aspire pour boire ; Rien !!! Je comprends aussitôt , mon tuyau a dû se déboiter lors de la chute ! Quelle galère ! Je démonte le sac, réemboite le tuyau et cette fois c'est bon ! Je peux attaquer la descente raide et technique d'Aurère à la Rivière des Galets ! Petit à petit les automatismes reviennent et je regagne des places perdues. Néanmoins, mon genou gauche a tourné et me gène un peu ! Heureusement que j'ai les genouillères.

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Durant toute cette portion , les vues sur le Cirque de Mafate sont spectaculaires, mais je n'ai guère le temps d'apprécier ! Heureusement j'en avais bien profité lors des recos!

Après la Rivière, je me lance dans la montée de Dos d'Anes . Pas facile , avec ses passages dangereux à flancs de remparts, heureusement bordés de cables ! Il y a 5 ans, je l'avais montée en compagnie de l'ami Alain Boutet. Les bons souvenirs, çà occupe l'esprit !

Au sommet, je trouve Clément assis sur le trottoir en compagnie de jacques Alban Chartier ! Suite à de gros problèmes digestifs, il a galèré dans l'ascension ! Je le laisse récupérer et repart car je suis visuellement à la lutte avec quelques V3, sans savoir ma position, mais j'ai bon espoir d'accrocher le podium et je dois m'y employer.

Descente du Chemin Ratineau sans problème ! Celle de la Kaala est un peu plus compliquée que prévu car je suis gèné par mon genou !

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Arrivé à La Possession, je retrouve mon épouse Maryvonne, ma fille Céline et mes petits enfants ainsi que Jacques Alban ! Loumëne est heureuse de voir arriver son Papy ! je lui fais de gros bisous, mais ne peux leur consacrer que quelques secondes ! Ca doit être frustrant d'attendre quelqu'un qui ne s'arrête pas, mais la course prime et mon temps est précieux;

Au poste Je me ravitaille , mais rien d'attrayant en solide .Je prends un tuc et un morceau de pomme et mon traditionnel coca sel .

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Au moment de repartir, je suis scotché ! Gros coup de barre ! Complètement à plat ! Je paye au prix fort mes descentes trop rapides de la 1ère partie de course ! Erreur de débutant pour essayer de reprendre Clément ! Je repars en marchant lorsque je vois un coureur sortir d'une boutique avec une bouteille d'eau gazeuse bien fraiche ! J'ai subitement une grosse envie d'eau gazeuse ! Alors que j'ai de l'argent, je n'ai même pas l'idée d'entrer dans la boutique et je téléphone à Maryvonne pour m'apporter une bouteille à La Grande Chaloupe !!! Comme quoi dans ces moments là , on est dans un état second ! Le cerveau débloque !!! Sur le front de mer, je marche pour rejoindre le Chemin des Anglais, alors que je devrais courir ! A force de me le persuader , je reprends un petit trottinement en salivant toujours à l'idée de mon eau gazeuse !

J'attaque le Chemin des Anglais et soudain j'aperçois celui qui est à ce moment précis encore 1er V3. Il est collé aux pierres, complètement anéanti ! Il a lui aussi un sacré coup de moins bien ! Il me regarde passer, hébété ! Depuis le matin , on ne se fait pas de cadeaux ! Dés le moindre replat , je m'efforce de courir pour le distancer. Il finira 6ème à plus de 20' , mais je ne sais pas qu'un autre vient de me passer au même moment ! Je ne sais d'ailleurs même pas si j'accroche le podium ou pas ! je ne me fie qu'au faciès des plus vieux qui s'avèrent souvent plus jeunes que moi, mais çà me fait avancer !!!

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Grande Chaloupe ! Je retrouve les filles et enfin ma bouteille d'eau de Cilaos ! Pas fraiche , mais bon, je bois, je bois , en remplit mes gourdes et repars pour les 1000m de Dénivelé qui me séparent du Colorado ! D'abord la poursuite du chemin des Anglais jusqu'à St Bernard , puis le sentier du Colorado. Dans la dernière partie, la forme revient enfin et je tire un petit groupe que je m'empresse de lâcher dans la descente sur La redoute ! Heureusement le 3ème V3 en fait partie et il arrivera 1'30" derrière moi seulement !!!

En passant la ligne , j'aperçois ma 2ème place sur le tableau ! Sans connaître le classement, je ne me suis pas battu pour rien, mais il s'en est fallu de peu !

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Clément arrive 40' après, au courage ! Il s'est bien battu pour terminer malgré ses vomissements à répétition !

Nul doute que bien préparé , en étant un peu plus prudent en début de course , il reviendra dans le top 100, voir beaucoup mieux , comme en 2012

Pour moi, même si mes 2 challenges sont réussis, je m'aperçois que j'ai du mal à digérer ces courses que je trouve de plus en plus dures !

Malgré tout ; Grosse satisfaction d'avoir tenu mon calendrier de courses sur l'année avec toujours un podium à la clef, mais je sens qu'il va vraiment falloir songer à lever le pied !

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Coureur Dossard n°3834

homme

BAIGUE Christian

Course : Mascareignes Individuel
Catégorie: VETERANS 3 HOMMES

Point de passage

Heure de passage

Temps de course

Cumul Km

Alt.

Scratch

V3H

Grand Ilet

23/10 03:00

0h00mn00s

0km

1116m

 

 

Sentier Scout

23/10 05:05

2h05mn46s

11km

1640m

279ème

3ème

Aurere

23/10 06:26

3h26mn15s

20km

930m

256ème

2ème

Deux Bras

23/10 07:28

4h28mn49s

26km

255m

252ème

3ème

Chemin Ratineau

23/10 09:24

6h24mn34s

35km

430m

196ème

2ème

Possession école

23/10 10:55

7h55mn12s

43km

15m

209ème

3ème

Grande Chaloupe

23/10 12:30

9h30mn21s

50km

10m

201ème

2ème

Colorado

23/10 14:37

11h37mn54s

60km

683m

199ème

2ème

Redoute arrivée

23/10 15:37

12h37mn03s

64km

53m

202ème

2ème

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE

Classement par catégorie

Vétéran 3 Homme

Dossard

Coureur

Heure de passage

Temps de course

1er

3632

LAYEMAR Leonard

23/10 15:10

12h10mn55s

2ème

3834

BAIGUE Christian

23/10 15:37

12h37mn03s

3ème

3743

LEBOT Michel

23/10 15:38

12h38mn30s

4ème

4297

ICHANE Jean luc

23/10 15:41

12h41mn22s

5ème

4026

LABY Max

23/10 16:17

13h17mn53s

6ème

3145

POTHIN Yoland

23/10 16:18

13h18mn31s

7ème

3428

FONTAINE Michel

23/10 17:12

14h12mn27s

8ème

3436

CADET Daniel

23/10 17:13

14h13mn49s

9ème

3172

UTINET Jean pierre

23/10 17:24

14h24mn47s

10ème

4049

VILPONT Gilbert

23/10 17:25

14h25mn10s

11ème

4153

MARTINO Gilbert

23/10 17:32

14h32mn17s

12ème

3561

BUGNON André

23/10 17:50

14h50mn28s

13ème

4198

CREN Jean noel

23/10 17:56

14h56mn25s

14ème

4462

LAU YAM Michel

23/10 18:00

15h00mn36s

15ème

4113

VAR Jacques

23/10 18:13

15h13mn32s

16ème

3043

BOYER Christian eloi

23/10 18:23

15h23mn11s

17ème

3368

MORIN Gilles

23/10 18:25

15h25mn27s

18ème

4615

MALINGA Michel

23/10 18:30

15h30mn17s

19ème

3354

FONTAINE Jean-marcel

23/10 19:05

16h05mn19s

20ème

4261

MAILLOT Joseph thérésien

23/10 19:13

16h13mn10s

21ème

4467

DURAND Jean-pierre

23/10 19:33

16h33mn06s

22ème

3095

LACONI Jean pierre

23/10 19:37

16h37mn27s

23ème

3065

BOULANGER Jean-charles

23/10 20:26

17h26mn05s

24ème

3252

SINAMA Jean michel

23/10 20:36

17h36mn04s

25ème

3748

BETHOULE Christian

23/10 21:07

18h07mn47s

26ème

3323

TILLARD Michel

23/10 21:30

18h30mn03s

27ème

4152

LATRASSE Guy

23/10 21:40

18h40mn13s

28ème

3799

FONTAINE Patrick

23/10 21:41

18h41mn00s

 

D'UNE-SAISON-DE-GALERE -A-LA-MASCAREIGNE
Repost 0
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 21:46
Diagonale-des-Fous - Modification-Dépôt-Sacs-d'Assistance

Message de l'Organisation du Grand Raid de La Réunion: "Diagonale des Fous"

Bonjour;
Veuillez prendre note de la modification suivante:
Le poste de Rivière des Galets-Halte Là, sur le parcours de la Diagonale des fous est supprimé. Toutes les prestations proposées sur ce poste sont transférées sur le poste de Sans Souci

 Sauf le dépôt de sacs de rechange qui se fera au poste du MAIDO (Tête dure).

Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 21:56

Pour tous ceux qui hésitent encore sur la composition de leur sac à dos et des sacs d'assistance, vous pouvez vous inspirer de la composition de ceux ci lors de ma Diagonale 2012

° DIAGONALE DES FOUS 2012 : "MON- SAC-A-DOS: ICI

° DIAGONALE-DES-FOUS-2015 : COMPOSITION-DU-SAC-A-DOS
Repost 0
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 20:32

Préparation sur 16 semaines à partir du Lundi  6 JUILLET

Incluant trails de préparation "Abbaye de Valence" : 26km le  12 Juillet

et Trail des 6 Burons  67km le 6 Septembre 2014 et Stage  Montagne  au Sancy

Semaine n°1 L 6 JUILLET AU D 12 JUILLET

1.L : 40' footing facile + gainage ou 1h00 vélo

2.Ma  :  1h30 vallonné dont 12 côtes marchées (abruptes, escaliers centre aéré)  + descentes course, Givray

3.Me : Footing 30’ + 2 séries  de 4 x 1'/1'à Givray

4. Ve  : 1h00  sortie très cool à Givray

5. D :   TRAIL DE L' ABBAYE  DE VALENCE à COUHE : 26KM

Semaine n°2 L 13 JUILLET AU D 19 JUILLET

1.L : 40' footing facile + gainage ou 1h00 vélo
2.Ma  : RIEN

3.Me : Footing 30’ + Séance seuil : 2' 3' 4' 5' ’ 4’ 3’ 2' (réc la moitié)
4.V :  1h40’ Parcours vallonné: 4 parcours descente côte de la falaise et remontée côte du gué de la biche (chemin de fer) jusqu’à la barrière à Givray   ( ou 2h30 vélo Vend ou 2h00 Sam)

5.D : Sortie 2h30 Rando-Trail sur circuit très vallonné (côtes pentues en marchant)

Semaine n°3 L 20 JUILLET AU D 26 JUILLET

1.L:  40' footing facile + gainage ou 1h00 vélo

2.Ma :  : 1h40 vallonné dont 15 côtes marchées, puis courir jusqu'à la bifurcation  (abruptes, sentier blanc pierreux du Gué , situé route de la Belle Aurore) + descentes course relaché, à Givray   

3.Me : Footing 30’ + séance seuil 8’ 6’ 5’ 4’ 3’ (réc la moitié)

4. Ve:  1h50 vallonné  soit 3 x le circuit de 1,400km vallonné ( Barrière entrée 2ème bois)

5.D :  3h00 Rando Trail   très  vallonnée  (côtes pentues en marchant)

Semaine n°4 L 27 JUILLET AU D 02 AOUT  (Semaine  Stage Sancy)

1.L : 40' facile +20'  gainage ou 1h00 vélo
2.Ma :  1h40 vallonné dont 15 côtes marchées (abruptes, escaliers centre aéré)  + descentes course, Givray
3.Me :  : Footing 30’ + séance seuil) 4 x 5’ (réc 3’)
4.S  : STAGE SANCY :   34km 1er jour  

5.D : STAGE SANCY : 33km 2ème jour

Semaine n°5 L 03 AOUT AU D 09 AOUT (Semaine assimilation)

1.L : 40' facile +20'  gainage ou 1h00 vélo
2.Ma : 1h30 cool
3.Me : Footing 30’ +3 séries de 30 /30
4.V  : 1h30 cool

5.D : Sortie 3h30 Rando-Course sur circuit très vallonné (côtes pentues en marchant)

Semaine n°6 L 10 AOUT AU D 16 AOUT

1.L : 40' footing facile + gainage ou 1h00 vélo

2.Ma  : 2h00 ;  3 séries de 5 côtes marchées (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course relaché, alternées avec  parcours, côte de la falaise (200m) et Pervenches (côte longue 1000m)  à Givray
3.Me : Footing 30’ + Séance seuil : 3 x 8’ réc 3’
4.V :    1h'40,  dont 8 côtes Pervenches (Gros arbre du bas jusqu'au 1er palier ) + 8 côtes Gué de la biche (cabane jusqu'au 1 er palier (côtes 180 à 200m) à Givray (Récup en descente) ) ( ou 2h30 vélo Vend ou 2h00 Sam)
 5.D : 4h00 Rando Trail   très  vallonnée  (côtes pentues en marchant)

Semaine n°7 L 17 AOUT AU D 23 AOUT

1.L : 40' footing facile + gainage ou 1h00 vélo
2.Ma : 1h50 vallonné dont 18 côtes marchées (abruptes, escaliers centre aéré)  + descentes course, Givray

3.Me : Footing 30’ + séance seuil) 4 x 5’ (réc 3’)
4.V  :   1h45 dont  3  Parcours descente côte de la falaise et remontée côte du gué de la biche (côte raide 300m) jusqu'au pont de chemin de fer)  et  remontée Côte des Pervenches Givray  (côte longue 800m) ( ou 2h30 vélo Vend ou 2h00 Sam)

 5.D :  4h00 Rando Trail   très  vallonnée  (côtes pentues en marchant)

Semaine n°8 L 24 AOUT AU D 30 AOUT

1.L : 40' footing facile + gainage ou 1h00 vélo
2.Ma :  2h00 ;  3 séries de 5 côtes marchées (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course relaché, alternées avec  parcours, côte de la falaise (200m) et Pervenches (côte longue 1000m)  à Givray

3.Me : Footing 30’ +  Séance seuil : 2' 3' 4' 5' ’ 4’ 3’ 2' (réc la moitié)

4.V  : 1h40’;    4 Parcours "côtes du faon marchées (côte raide 200m) alternées avec  la  côte des pervenches en courant (côte longue 1000m) à Givray

5.D :  1h30 footing

Semaine n°9 L 31 AOUT AU D 6 SEPTEMBRE

1.L : 30' footing facile

2.Me : 30' footing facile

3.D : Trail des 6 Burons :  67km

Semaine n°10 L  07 SEPTEMBRE  AU D 13 SEPTEMBRE  (Semaine récupèration)

1. L :  1h00 VTT ou vélo  récupèration

2.M:  45' footing recuperation  ou VTT ou vélo

3. V:  45' footing recuperation ou VTT ou  vélo

4.D  : Sortie cool 1h30

Semaine n°11 L  14 SEPTEMBRE  AU D 20 SEPTEMBRE

1.L : 1h facile + gainage  ou VTT
2.M : 1h40 vallonné dont 12 côtes marchées (200m) (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course, à Givray

3.M : Séance seuil Rébeilleau  Footing 30’ + 3 séries 800m et 600m (réc 2’ et 3’ entre séries)

4.V : 1h50’ : 5 Parcours :  Sentier paralléle Voie Romaine (côte raide 400m) retour sentier des ânes (800m), descente sentier abruptes (bas voie romaine) (récup 2' entre chaque) à Givray 

5.D : Sortie 3h00 Rando-Course sur circuit très vallonné (+ Fartleck en  option) (côtes pentues en marchant)

Semaine n°12 L  21 SEPTEMBRE  AU D 27 SEPTEMBRE

1.L : 1h facile + gainage ou VTT
2M : 1h50’ vallonné dont 15 côtes marchées (200m) (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course, à Givray

3.M : Séance seuil Rébeilleau  Footing 30’ + 2 séries de 6 x 30"/30"

4. S  Samedi   Foulées de l'espoir , course nature de 14km à VIVONNE
5.D : Sortie 4h00 Rando-Course sur circuit très vallonné  

Semaine n°13 L  28 SEPTEMBRE  AU D 04 OCTOBRE

1.L : 1h facile + gainage ou VTT
2M : 1h50’ vallonné dont 18 côtes marchées (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course, à Givray

3.M : Séance seuil Rébeilleau  Footing 30’+ Séance seuil  4 tours de tribunes (réc 3’) 3tours (réc 2’30) 2tours (réc 2’) 1 tour
4.V : : 1h40'; 4 parcours (2500m) descente côte de la falaise (depuis Centre aèré) et remontée côte du gué de la biche (côte raide 300m) jusqu'au pont de chemin de fer)  et  remontée Côte des Pervenches Givray  (côte longue 800m)
5.D : Sortie 4h00 Rando-Course sur circuit très vallonné (côtes pentues en marchant)

Semaine n°14 L 05 OCTOBRE AU D 11 OCTOBRE

1.L : 1h facile + gainage ou VTT
2M : 1h50’ vallonné dont 20 côtes marchées (200m) (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course, à Givray

3.M : Séance seuil Rébeilleau  Footing 30’+ Séance seuil: 5 x 5’ réc 2'30’

 4.V :  : 1h40’;  dont : 8 côtes gué de la biche (cabane jusqu'au 1er palier) + 8 côtes pervenches (Pile de bois jusqu'au 1er palier) (côtes 180 à 200m)

5.D : Sortie 4h00 Footing   (côtes pentues en marchant)   

Semaine n°15 L 12 OCTOBRE AU D 18 OCTOBRE

 1.L : 1h facile + gainage ou VTT
2M : 1h50’ vallonné dont 20 côtes marchées (200m) (abruptes, escaliers centre aéré) + descentes course, à Givray

3.M : Séance seuil Rébeilleau  Footing 30’+ Séance seuil: 3 x 6’ réc 3'

 4.V : 1h30’ parcours vallonné (côtes pentues en marchant)

5.D : Sortie 1h00 Footing

Semaine n°15 L 12 OCTOBRE AU D 18 OCTOBRE ( VARIANTE SUR PLACE)

RANDOS-TRAILS COOL

Lundi  : CILAOS, CASCADE BRAS ROUGE, TAIBIT ,MARLA, ROCHE PLATE 25,6km  

Mardi : ROCHE PLATE, MAIDO, SANS SOUCI ; 20km

Vendredi  :  CHEMIN RATINEAU, LA POSSESSION , GRANDE CHALOUPE  :15km

Ou SANS SOUCI  , CHEMIN RATINEAU,  LA POSSESSION  :18km

Semaine n°16 L 19 OCTOBRE AU J 22 OCTOBRE

1.LUNDI  footing 30’

2.MERCREDI footing 30’  et RETRAIT DES DOSSARDS

3. JEUDI  22H00  . DIAGONALE DES FOUS

 

LES SEANCES DE RANDO COURSE DU DIMANCHE PEUVENT ETRE REMPLACEES PONCTUELLEMENT PAR DES RANDONNEES DE 5 à 6 HEURES VALLONNEES ET MONTAGNEUSES DE PREFERENCE

 

 

Repost 0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 21:18

Carte-Diago.jpg Les inscriptions pour les épreuves du Grand Raid de la Réunion viennent de se clôturer en à peine quelques heures ! Tous les Ultra-trailers de notre club EPA86 ont réussi à passer le cap de cette première étape

Record du club sur un Ultra de cette dimension et sans doute de club sur ce Grand Raid de la Réunion : Total de la délégation EPA86 : 23 inscrits !


DIAGONALE DES FOUS : 13 inscrits
Equipe : ENTENTE POITIERS ATHLE 1
Alain Boutet
Christophe Maree
Pierre Hay
Didier Pleuchot
Brice Saintmartin
William Beaumont
Equipe : ENTENTE POITIERS ATHLE 2

François Meunier
Jacky Queraux
Wilfrid Guyonnet
Philippe Morin
Philippe Poum
Benoit Pouplin
Jean Pierre Pouplin

TRAIL BOURBON : 9 Inscrits
Equipe : ENTENTE POITIERS ATHLE M
Didier Maitre
Romuald Magis
Manu Brunet
Gérard Frouin

Sandrine Brunet
Equipe : ENTENTE POITIERS ATHLE F
Marie Siron
Catherine Frouin
Florence Meunier
Christelle Coutant

LA MASCAREIGNES : 1 Inscrit
Christian Baigue

 
Repost 0
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 22:47

montagne.jpg

GRAND RAID DE LA REUNION "DIAGONALE DES FOUS" Rappel : les Inscriptions/réservations débuteront le 16 février à 14h (heure de La Réunion) pour la Diagonale des fous, le 18 février à 14h (heure locale) pour le Trail de Bourbon et le 19 février 2015 à 14h (heure locale) pour la Mascareignes.
Vous pouvez d'ores et déjà remplir votre fiche de profil qui vous permettra de gagner du temps le jour des inscriptions.

IMPORTANT : Pour le cas ou certains n'auraient pas vu les dernières informations sur le site du Grand Raid en rubrique "actualités" , je vous invite à en prendre connaissance de toute urgente afin de ne pas vous trouver dans l'impasse le jour J !
http://www.grandraid-reunion.com/franca…/accueil/actualites/
Notamment :

Précisions sur les acheminements par (...) →

et

Informations sur le partenariat (...) →

 

Suite à cette lecture, vous comprendrez que :
Celà vous oblige à prévoir dès maintenant vos dates de voyages , car vous n'aurez que 72heures pour valider votre inscription. Il vous faudra ensuite réserver votre hébergement au plus vite, soit familiaux, soit par petits groupes selon votre choix (certains sont déjà complets) Même chose pour votre réservation de véhicule, que vous pouvez louer à plusieurs pour ceux qui partent en petit groupe. A savoir qu'à l'époque du Grand Raid, toutes les voitures de l'île sont louées et il est impossible d'en trouver si on ne les a pas réservées

D'autres part, même si je ne m'inscris qu'au Trail Bourbon ou plus plus certainement à La Mascareigne qui me permettrait de pouvoir suivre la Diago, je prévois toujours d'organiser pour ceux qui le désirent, quelques recos pour vous familiariser au relief et au circuit, la semaine du 11 au 17 octobre . En principe une sortie reco sur 2 jours avec nuit en gîte sur votre circuit (début de semaine) et une autre reco d'une journée le jeudi ou vendredi, 8 jours avant la course. Nous ferons le point après les inscriptions pour que je réserve le gîte concerné.
Et bien entendu, je reste à disposition afin de vous conseiller pour toutes vos sorties la semaine suivant la course pour ceux qui resteront quelques jours supplémentaires.
Si vous avez d'autres questions, je me ferai un plaisir de vous renseigner dans la mesure de mes possibilités

Repost 0

Présentation

  • : Christian Baigue : De L'Athlé au Trail
  •  Christian Baigue : De L'Athlé au Trail
  • : Ce blog est destiné à faire partager ma passion de l'Athlétisme, mais surtout, celle du Trail que j'ai découvert à 50 ans en 2002, lors de ma 1ère participation au Grand Raid de La Réunion "la Diagonale des Fous". Ce fut le 1er Trail de ma carrière d'Athlète bien modeste, débutée à 14 ans en Haute-Saône et qui se poursuit à Poitiers dans la Vienne. Dirigeant à l'EPA86, je m'occupe d'un groupe Hors Stade et Loisirs, dans le but de faire partager cette passion à des coureurs de tous niveaux
  • Contact

Profil

  • Kiki 86
  • Finisher : Diagonale des Fous à La Réunion 2002, 2007,1010 et 2012  ou je me classe 1er V3
UTMB : 2008 et 2011 
Marathon des Sables 2010
Objectif :  Célestrail 2017 (Andorre) et Diagonale des fous 2017 avec les Amazones de l'EPA86
Date de naissance : 28/08/1952
  • Finisher : Diagonale des Fous à La Réunion 2002, 2007,1010 et 2012 ou je me classe 1er V3 UTMB : 2008 et 2011 Marathon des Sables 2010 Objectif : Célestrail 2017 (Andorre) et Diagonale des fous 2017 avec les Amazones de l'EPA86 Date de naissance : 28/08/1952

L'ULTRA POUR HORIZON

VISITES

compteur de visite site web

OBJECTIFS 2017

° TRAIL DU VULCAIN   73 KM  (Mars)

° TRAIL lA PASTOURELLE 53KM(Mai)

° CELESTRAIL ANDORRE 80KM (Juillet)

° LA DIAGONALE DES FOUS 167KM (Ile de la Réunion, Octobre ) avec les Amazones de l'EPA 86

       

Albums Photos

WIDY GREGO "SPORTIF DE L'HUMANITAIRE"

Mes Entraineurs

Roger PASSARD : Professeur d'Education Physique et Responsable de l'ALERTE GRAYLOISE, qui de cancre en sport m' a propulsé en deux ans "Champion Départemental Minime de Cross" à PORT SUR SAÔNE

Jean-Pierre GORGEON : Co-équipier et Entraineur à l'ASPTT POITIERS m'a permis de réaliser :

  • 15'48"70 sur 5000m, le 14/06/1997 lors des Championnats Régionaux à NIORT (45ème Perf Nationale V1et 5ème M45)
  • 33'42"60 sur 10 000m le 31/05/1998 lors des Championnats de France Vétérans sur Piste à LYON PARILLY ( 21ème Perf Nationale V1 et 6ème M45)
  • 2h40'46" au Marathon le 12/10/1997 lors des Championnats de France de Marathon à REIMS (95èm Perf Nationale V1 et 31ème M45)

Jean-Claude FARINEAU : avec qui j'ai partagé depuis 1984, les charges, parfois lourdes de Dirigeant à l'ASPTT POITIERS, puis au PEC à partir de 1999. Grâce à ses entrainements judicieux, je n'ai jamais raté une qualification aux Championnats de France de 10 km

Jean-Paul GOMEZ :
Finaliste Olympique du 10 000m à MONTREAL en 1976 : Bien que ne m'ayant jamais entrainé m'a toujours apporté des conseils éclairés, notamment lorsqu'il entrainait  à mes côtés l'école d'Athlétisme de L'ASPTT